Les principales tendances qui vont révolutionner le voyage en 2020 – Partie 1

Les principales tendances qui vont révolutionner le voyage en 2020 – Partie 1

De nombreuses tendances des consommateurs sont générées par la technologie, de nombreuses innovations technologiques sont inspirées par les consommateurs.

Vous avez un message

Utilisation de l'IA et de l'apprentissage automatique pour communiquer avec les clients

Les compagnies aériennes, les hôtels et les agents de voyages doivent être disponibles 24 h/24 et 7 jours/7, quel que soit le canal que le client souhaite utiliser à ce moment-là. Les

À l'image de nombreuses technologies nouvelles, les applications de messagerie ont vu le jour pour permettre aux gens d'interagir entre eux. Mais aujourd'hui, ces applications permettent aux entreprises d'entrer directement en contact avec leurs clients. Au début de l'année, Facebook a annoncé aux investisseurs que« l'on dénombre désormais 10 milliards de messages envoyés entre les particuliers et les entreprises chaque mois.»

Les interactions entre consommateurs et entreprises sont de plus en plus automatisées, grâce à un chatbot. Dans le secteur des compagnies aériennes, les chatbots ont démarré sous la forme de pages de questions/réponses automatisées, un outil qui pouvait renforcer l'efficacité des équipes de services clients en entraînant un chatbot à identifier et répondre aux questions les plus évidentes.

Le paysage des chatbots est en pleine évolution, car ils sont désormais en mesure d'«apprendre » bien plus. Relier la technologie des chatbots aux sources de données internes et aux couches d'apprentissage machine signifie que les robots s'améliorent au fil du temps, en apprenant davantage pour répondre au mieux aux questions qu'ils reçoivent.

Par conséquent, un chatbot en mesure de répondre à des questions/réponses est désormais une fonctionnalité de base. De nombreuses sociétés de voyages utilisent désormais des robots à des fins de vente additionnelle et croisée.

Chez Amadeus, nous avons collaboré avec Malaysia Airlines sur MHChat , conçu pour faciliter non seulement les questions à poser, mais également la réservation de billets et le paiement directement par Facebook Messenger pour les voyageurs.

À retenir :

« Les robots apprennent à aider les clients à réserver et gérer leur voyage »

Si ce n'est pas en ligne, personne n'y croira

Les réseaux sociaux influencent le moment de la réservation de voyages

La photographie de voyage existe depuis presque aussi longtemps que la photographie en elle-même. Lors de sa vente spécialisée la plus récente, la maison de ventes aux enchères Sotheby a inclus un cliché original pris en 1840, montrant Notre-Dame de Paris. Cette impression a été prise une année seulement après l'invention de la photographie.

Aujourd'hui, grâce aux appareils photo des smartphones, n'importe qui peut prendre et publier des photos en voyage. Cadrer, cliquer, télécharger, partager.

Les plateformes de partages de photos spécifiques telles qu'Instagram et Pinterest hébergent plusieurs milliards d'images.« #travel » a été utilisé près d'un demi-milliard de fois rien que sur Instagram.

Comme avec les chatbots, les entreprises de voyages doivent s'intéresser à ces plateformes, car c'est là que se trouvent leurs clients. Instagram compte quelques 500 millions d'utilisateurs quotidiennement actifs, dont 80 % suivent au moins une entreprise. 

Les images ont toujours inspiré le voyage et de nombreuses entreprises relient maintenant leur moteur de réservation à une image ou utilisent des ciblages sophistiqués offerts par les plateformes pour cibler un public qui regarde des images spécifiques. Ces produits publicitaires deviendront plus sophistiqués au fil du temps, alors que les propriétaires de plateformes cherchent à monétiser les utilisateurs.

À retenir : 

« Les plateformes photographiques ne sont pas seulement une source d'inspiration, elles peuvent devenir des moteurs de conversion »

Une autre dimension

Développement durable et voyage conscient

Les voyages et l'aviation doivent faire face à une crise de communication majeure en 2020 : lutter contre la perception selon laquelle le secteur est le responsable de la crise climatique.

Personne n'ignore dans le secteur nos responsabilités envers la planète, mais les voyageurs ne remettent pas seulement en question notre réponse à la crise, mais intègrent également le développement durable au moment de choisir comment et avec qui voyager.

Le Rapport global 2019 sur le voyage durable de Booking.com a dévoilé que 55 % des personnes interrogées se préoccupe désormais davantage de l'impact environnemental de son voyage qu'il y a douze mois.

En octobre, la banque suisse UBS a découvert qu'un voyageur occidental sur cinq admettait prendre moins l'avion pour des raisons environnementales, surtout, mais pas seulement, en raison du « flight shaming ». Et comme l'enquête de booking.com, UBS a remarqué que l'intérêt des voyageurs pour des questions de cet ordre s'est intensifié au cours de ces derniers mois.

Le secteur doit y prêter attention, car les voyageurs sont à l'affût. Le tourisme de masse est au cœur du débat sur le développement durable. Le secteur doit jouer un rôle en appuyant les tentatives des destinations prisées de limiter le nombre de visiteurs tout en veillant également à ce que les voyageurs aient le choix.

À retenir :

« De nombreux clients pensent que voyager est mauvais pour la planète. Le secteur doit trouver un moyen de fournir des informations factuelles à ce sujet et de proposer de nouveaux moyens de voyager sans polluer. »

Source: Amadeus

En traitement... Attendez s'il vous plaît
Please don't refresh or leave this page