« L’important ce n’est pas de travailler plus, mais de travailler mieux »

« L’important ce n’est pas de travailler plus, mais de travailler mieux »

Le Groupe entreprises en santé organisait mercredi un après-midi de réflexion à Val-d’Or sur l’importance pour les entrepreneurs d’agir pour favoriser le « mieux-être » de leurs employés.

Plusieurs entreprises de la région ont partagé leurs initiatives. Ce qu’on veut, c’est qu’il y ait un éveil et que les gens sachent que l’information existe sur la façon de générer la santé et que c’est rentable de le faire, s’exclame le président de Groupe entreprises en santé, Roger Bertrand, tout en précisant qu’avec chaque dollar investi, il y a un rendement de 1,50 $ à 4 $.

Selon une recherche financée par le groupe et menée auprès de 587 employés en 2016, un répondant sur deux se déclarait prêt à changer d’emploi pour améliorer sa santé et son mieux-être. Toujours selon l’organisme, la dépression est la première cause d’invalidité à court et à long terme au Québec.

La rareté de la main-d’œuvre devrait d’autant plus convaincre les employeurs d’en faire davantage, croit M. Bertrand. Un employeur peut très bien se différencier des autres employeurs possibles, simplement en ayant à l'interne des programmes qui favorisent la santé et en se présentant dans le marché comme étant un employeur responsable de ce côté-là, souligne-t-il.

On a une économie plus productive lorsqu'on est obligé de moins investir dans la réparation du monde.

Roger Bertand, président du Groupe entreprises en santé

L’ensemble de la société québécoise en sort gagnante lorsque des employeurs se soucient du bien-être de leurs travailleurs, estime M. Bertrand. Pour réussir à réduire la pression sur les services de santé et qu’on soit capable au Québec de faire autre chose que de pratiquement investir toutes nos marges de manœuvre là-dedans, alors qu’on sous-investit dans des secteurs qui sont eux-mêmes des déterminants de la santé, comme l’éducation et l’environnement, clame-t-il.

Questionné sur la culture de la performance au travail, M. Bertrand rétorque que l’important ce n’est pas de travailler plus, mais de travailler mieux, puisqu’un employé en santé est plus présent, plus innovant et produit de la qualité.

Source

En traitement... Attendez s'il vous plaît
Please don't refresh or leave this page